Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


Le ton monte.

Publié par pierre sur 23 Mai 2008, 10:25am

Catégories : #général

 
La manifestation du 22 mai 2008 illustre l'écart qui sépare les directions de la base. C'est depuis le début de l'année la manifestation la plus puissante et la plus déterminée. Les jeunes salariés sont venus en nombre, ils ont massivement participé au mouvement et au cortège à Tarbes. Des salariés d'entreprises, participaient pour la première fois et de nouveaux visages jalonnaient le défilé. Combien sont-ils ? Très, très nombreux. Les vieux militants ne cachent pas leur émotion, les jeunes veulent en « découdre » avec le système et la « morve » patronale . Sous les banderoles de la CGT-FO, il n'y a jamais eu autant de monde , avec des jeunes brandissant des drapeaux rouges aux lettres noires. Une première pour les camarades de Mailly . Marc Blondel a fait des petits, qui en en ont fait d'autres. C'est un puissant mouvement qui a parcouru la distance de la Bourse du Travail à la Préfecture. Les « arsenalistes » gardiens vigilants de la tradition ouvrière étaient là, retraités, mutés, déplacés, écrasés il y a encore quelques mois, dignes et en rangs serrés, satisfaits car la relève est assurée. Ils sont venus de la plaine, des coteaux, de la montagne, comme les « gaves » viennent sur l'Adour et toujours des nouveaux. Les drapeaux d'ATTAC encore plus présents et la file de la LCR est bien plus longue et plus massive et la CGT toujours plus imposante. Le cortège est moins « carnavalesque » mais bien plus déterminé.
Le social libéralisme n'est pas à la fête malgré la présence très discrète de quelques adeptes et ignorée par la masse des manifestants. Nous, nous sommes éparpillés par petits groupes et selon nos attaches syndicales et souvent sollicités à propos des nouvelles initiatives des militants unitaires et de la prochaine réunion du 29 mai.
Une prise de conscience est en train de s'opérer et le ton monte. Une nouvelle phase se dessine et la mobilisation actuelle est porteuse d'espérance pour les luttes à venir. Le champ des forces traditionnelles de la gauche et du mouvement syndical s'élargit et les nouvelles générations arrivent, plus nombreux que par le passé. La droite et Nicolas Sarkozy pensaient en avoir fini avec les grands mouvements populaires , tellement surs de leur « victoire idéologique ». Rien n'est définitif. Les banderoles et les drapeaux de la contestation se multiplient, il reste encore à traduire politiquement ce fantastique mouvement qui débute.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents