Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


démentèlement de l'hôpital

Publié par marx sur 20 Octobre 2008, 18:22pm

Catégories : #dans le 65

   L'Agence régionale d'hospitalisation a donné son accord pour la construction d'un nouvel hôpital entre Tarbes et Lourdes, en remplacement des actuels sites lourdais et tarbais.. Ce projet,   dans les cartons depuis quelques années, a été dévoilé au public fin septembre.

Démantèlement des services publics sous couvert de modernité

    Renforcer le service public  hospitalier, sans perte d’emploi ! ! ! ! Ces arguments on été avancés pour justifier la fusion des deux établissements.
Quel leurre ! les hôpitaux publics n’ont cessé de démanteler les effectifs, retardant notamment de plus en plus les titularisations, fermant des lits, parfois des services entiers..
  Soyons sérieux ! 

Incohérence d’une réforme
   En périphérie des deux villes, le futur établissement ne sera pas d’accès aisé : confronté face à des flux routiers importants sur l’axe Tarbes lourdes, il pose également le déplacement des personnes n’ayant pas leur propre moyen de locomotion. De plus on déplace un  service d’urgence en périphérie .
   A cela , il faut également des travaux déjà effectués pour moderniser l’hôpital de Tarbes :c’est de l’argent je té par la fenêtre en somme que dire de l’implantation du scanner, de l’IRM sur le site de la GESPE et du futur transfert du centre de transfusion sanguine. C’est réellement une gabegie financière. C’est aussi une déménagement du territoire local. Les hautes vallées auront un temps d’accès plus élevé .

Pourquoi alors une telle réforme ?

  Un hôpital moderne, certes !      Ne  pouvait t-on pas,    malgré un coût important, moderniser les deux établissements déjà existants ?
Il est paradoxal de voir que l’on refuse au service public l’argent nécessaire pour vivre et assurer un service égalitaire aux citoyens, alors que  d’Etat garantit tranquillement les dérives scandaleuses d’un système financier à la dérive.
C’est surtout un transfert vers le privé que l’on s’achemine. Un établissement privé sur Tarbes  captera inévitablement une partie des fréquentations de l’hôpital de Tarbes, en effet plus commode d’accès car proche du centre ville.

  c’est le démantèlement du service public qui se prépare et rien d’autre.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents