Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


Le protectionnisme.

Publié par pierre sur 17 Janvier 2009, 11:28am

Catégories : #international

                                  
                             Le protectionnisme, mais vous n’y pensez pas  mon cher ! Telle est souvent la réponse lorsque un problème se pose a une production particulière ou à l’une de nos entreprises. L’économie est ouverte, il faut s’ouvrir aux autres, le marché est mondialisé rétorque-t-on . C’est beau ces libéraux pour deux et pour tous les autres. Justement les chantres du libéralisme font du protectionnisme, c’est les USA. Libéraux s’il en est, ils sont les maîtres en la matière et les maîtres du marché. C’est la raison pour laquelle ils incitent les autres à ouvrir leurs frontières, quitte à fermer les leurs. Une nouvelle phase de protectionnisme US se dessine dans le cadre de la crise des capitalistes, protectionnisme à sens unique évidemment. Les taxes douanières viennent d’être triplées au motif entre autre, du refus de certains pays européen, la France notamment, d’accepter leurs veaux aux hormones. Leur merde, en somme. Leur merde contre l’ouverture de leurs frontières, c’est le marché.
                            Ce propos n’est que l’illustration d’une pratique généralisée et utilisée comme une arme par les dirigeants américains au nom du libre échange. Plus on nous parle de mondialisation, d’ouverture des frontières et de toutes les foutaises uniquement inspirées par les maîtres du marché et selon leurs profits, moins le libre échange est une réalité. Les échanges n’existent qu’en fonction des intérêts capitalistes et selon leurs possibilités spéculatives. C’est la raison d’être du capitalisme. La concentration limite un marché qui devient progressivement captif et la concurrence est limitée au rythme de la même concentration. Quand on sait que le gros mange le petit et qu’on est petit, mieux vaut prévoir. Quand les conquêtes  sociales et locales sont menacées, les offrir naïvement ou pas aux appétits financiers , c’est mettre en péril ceux qui créent les richesses et qui ne disposent que de leur force de travail pour vivre et les appauvrir.
                                  Les échanges ont toujours existé et bien au delà de nos frontières. Le marché capitaliste est récent, tout récent et ne repose que sur des rapports inégalitaires. Les échanges sont naturels lorsqu’ils reposent sur des rapports d’égal à égal sur des produits nécessaires et qui manquent à l’un et inversement à l’autre . C’est l’échange de ce que l’un possède et qu’il a produit  ou qu’il possède naturellement contre ce qui lui manque et qu’il ne peut produire et sur la base d’une valeur commune. Pour le socialisme cette valeur c’est le travail. Pour le capitalisme il y a plusieurs notions de valeurs du moment qu’elles alimentent le profit ,  toujours en spoliant le travail, c’est la conséquence .
                               Au nom de leur réalité économique et de la mondialisation capitaliste, les USA font du protectionnisme en exigeant dans le même temps que les autres avalent leur merde et en payant s.v.p.

Commenter cet article

marx 17/01/2009 14:59

il y a les réunions de un monde d'avance ou tu peux venir

Kainto 17/01/2009 13:29

Bonjour,Je vois que nous avons, comme souvent, les mêmes préoccupations.N'oublions pas nos rendez vous !Adishat,

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents