Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


Avec 14 milliards de bénéfices, ça licencie.

Publié par pierre sur 12 Mars 2009, 16:22pm

      
                         Telle est l'annonce faite par le groupe TOTAL. Tout le monde s'offusque, paraît-il mais aucune mesure n'est prise à la hauteur de l'indignation affichée. De même le PS ne propose pas de mesures réellement crédibles qui permettraient de les empêcher ou de sanctionner la direction de l'entreprise, comme le préconisait la motion de l'aile gauche lors du Congrès de Reims. Interdiction de licencier pour les entreprises qui font du bénéfice, et c'est un minimum. Moraliser, réguler, ne sont que des vœux pieux à usage de l'opinion publique qui n'engagent pas ceux qui les prononcent . Comme chacun sait, ils s'en contre-foutent de la morale et de la régulation qu'ils utilisent comme attrape bobo et les « perdreaux de l'année » ne manquent pas.
                      La direction devrait être lourdement sanctionnée, chacun selon ses responsabilités et sur leurs propres fonds, au même titre que les actionnaires selon leur niveau de fortune et les  dividendes perçus. Dans le cas contraire c'est donner une prime à la honte et encourager d'autres entreprises bénéficiaires d'en faire autant. Ces messieurs échappent à toute contrainte et se permettent de donner des leçons de civisme, de patriotisme, alors que nous savons qu'ils n'ont en réalité aucune utilité sociale ni économique et qu'ils ne sont en fait que des parasites qui sucent le travail. La justice se contentera de juger des salariés qui occupent leur usine et les coups de matraque seront pour les grévistes si toutefois ces derniers font montre de velléités. C'est à nous faire adorer les tribunaux populaires et les jugements révolutionnaires. Le licenciement est une violence qui n'est jamais punie et affamer n'est pas un crime, c'est simplement une mesure économique prise sous la contrainte, compétitivité oblige. On gave les uns et pour cela il faut que les autres consentent des sacrifices ou crèvent, c'est la version néo libérale de la « communauté nationale ». La classe ouvrière n'a pas à compter avec la justice bourgeoise, elle doit avec ses forces , imposer la sienne.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents