Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


Toujours plus à droite.

Publié par pierre sur 12 Juin 2009, 17:36pm

Catégories : #parti socialiste

                          
                       C'est devenu systématique, quelque soit le résultat d'une élection, victoire ou défaite, la télévision invite toujours les mêmes dirigeants du PS, ceux qui vont dans le même sens. Des gens responsables , que diable ! C'est toujours le même message et le même propos. Au lendemain de victoire, c'est tout simplement parce que la ligne vers la droite en est la raison. Au lendemain de défaite, c'est parce que la ligne n'est pas assez à droite. Dans les deux cas, il faut sans cesse évoluer vers la droite, parfois au risque de la doubler, et sur sa droite, à force de glisser à droite. Ils n'oublient pas non plus , la ribambelle de lieux communs « : moderniser, imaginer, innover, alterner, les quadras » mais le contenu n'est jamais présenté, développé, d'ailleurs , ni clairement défini. Une nébuleuse entourée de mots qui font bien et qui donnent l'impression de nouveau, comme une couche de vernis pour tenter de camoufler de vieux usages qui ont pour nom , collaboration de classe et passage à l'ennemi avec armes et bagages. Un vieux Jaurès est toujours préférable à un jeune « con » handicapé pour développer sa ligne, par des canines proéminentes à en rayer le parquet. Il vaut toujours mieux du chêne massif à une pâle imitation en formica, c'est plus « moderne » mais ça dure moins longtemps et on s'en lasse vite.
                   Les passages à l'ennemi ont été fréquents dans l'histoire du mouvement  ouvrier, y compris dans les périodes les plus sombres, quand la bourgeoisie domine idéologiquement, c'est le cas de nos jours. Il y a ceux qui franchissent le pas et ceux qui attendent d'y passer, avec armes et bagages, c'est à dire avec le Parti tout entier, sans lequel ils ne sont rien. Ils veulent entraîner ce qui a fait leur « fortune » et leur position sociale.
                    Il est particulièrement rare d'entendre ceux qui ne partagent  cette ligne, les médias ne les aiment pas beaucoup, surtout les maîtres des médias, leurs patrons. Ils ne vont tout de même pas faire de « pub » pour ceux qui voudraient les déposséder.  Il y a des gens responsables au PS, Valls, Moscovici et consort, ils sont bien, ils ne remettent rien en cause eux, dans le système, on peut les présenter autant qu'on veut, ils ne sont pas prêts de changer les choses, ni de construire le socialisme. A défaut, ils veulent un Parti qui ne soit pas socialiste et ils entament leur croisade. Leur travail n'est pas colossal, il est si peu socialiste, si mais il faut chercher. Le si peu est encore trop, pour eux.
                       Les congrès se succèdent et ne règlent rein, toujours la nébuleuse, au point qu'ils n'ont plus rien de congrès. Ils se réduisent à une grande messe dans laquelle se règlent des arrangements de circonstance et les questions de pouvoir. C'est un vide politique que chacun remplit avec ce qui l'arrange. Sans dorsale idéologique nettement marqué à gauche et estampillée socialiste, c'est l'idéologie dominante qui s'installe. A la grande cène du congrès, se sont les couteaux qui titillent mais les grandes lames sont sous la table et attendent l'extinction des feux pour agir. Ce n'est pas encore suffisant, il en faut plus pour certains appétits , aller encore davantage sur les pas de la droite, sans le dire directement, mais dans ce cas la suggestion est plus forte que l'affirmation. Suggérer au lendemain de victoire et suggérer à nouveau à l'issue d'une défaite, tout en se défendant de l'affirmer, mais ça, nous l'avons compris . Ce genre de personnages, à une époque, rompaient quelques lances à la tribune, ensuite partaient ou étaient exclus. Ils allaient rejoindre la droite ensuite, pour certains  la droite de la droite. Depuis qu'ils aspirent pour la plupart aux plus hautes fonctions et dans le cadre de la Viéme République, il leur faut un Parti et c'est le Parti tout entier qui est revendiqué pour satisfaire leurs propres fins. Quand on n'est pas de gauche et encore moins socialiste, dans le cadre des institutions actuelles, quoi de plus normal que de le tirer vers ses propres penchants .
                           Ils n'ont cependant, émis aucune critique contre le PSE, ni sur le New Labour, ni sur la collaboration du SPD, pas plus que sur Prodi, c'est vers quoi ils tendent. Ils se sont , pour la plupart clairement exprimés, sur les retraites, la sécu, la santé, les universités et ils ont largement privatisé. Ils en appellent aux réformes courageuses, qu'entreprend Sarkozy et n'ont avec ce dernier que des divergences d'ordre technique. Le fond est le même, là aussi ils n'affirment rien mais ils le suggèrent si fort que les électeurs l'ont parfaitement compris  et la classe ouvrière va voir ailleurs. Le vernis est en train de sauter.

Commenter cet article

marx 12/06/2009 20:06

cela faisait bien longtemps que l'adorateur de peron fasciste argentin n'est pas venu sur la toilevotre blog est aussi amusant du moins votre nebulleuse de blogs non lus. très drôle  dêtre derminant selon vous dans la victoire   de gérard tremege à tarbes ! tres drôle aussi vos propos sur l'association A gauche la gauche !bref vous êtes un bon comique de droite ! un semeur de zizanie désoeuvré comme il en circule partout sur la toilemerci de ne pas mettre en lien notre site ce qui est notre droit dans votre site d'aliéné.au fait avez vous contribué aussi à la victoire d'Obama ?

marx 12/06/2009 20:05

cela faisait bien longtemps que l'adorateur de peron fasciste argentin n'est opas venu sur la toilevotre blog est aussi amusant du moins votre nebulleuse de blogs non lus. très drôle t dêtre derrminant selon dans la victoire   de gérard tremege à tarbes ! tres drôle aussi sur l'association A gauche la gauche !bref vous êtes un bon comique de droite ! un semeur de zizanie déseouvré comme il en circule partout sur la toilemerci de ne pas mettre en lien notre site ce qui est notre droit dans un site d'aliéné.au fait avez vous contribué aussi à la victoire d'Obama ?

Peronito 12/06/2009 19:39

Le titre de votre article est amusant, tant je classerais volontiers votre blog, que je découvre seulement aujourd'hui, dans les liens du mien - à la rubrique "toujours plus à gauche"!Cordialement

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents