Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


la zizanie

Publié par pierre sur 13 Juillet 2007, 11:50am

Catégories : #FRANCE

Monsieur le Maire de la Ville de Lyon , Colomb, adhèrent du Parti socialiste, responsable de quelque chose au sein de cette organisation, a déclaré sur " le Monde " que Sarkozy a mis de côté l’idéologie……C’est, il faut le dire, un connaisseur en la matière, lui le très consensuel socialiste de " sacristie ". Consensuel, évidemment , avec tout ce qui n’est pas socialiste. En écartant toute référence idéologique, il n’a certainement pas saisi toute la finesse et la subtilité de la tactique du nouveau Président de la République.
Tout au contraire, Sarkozy a parfaitement conscience de l’importance de l’idéologie et de la culture des idées et de ce quelles représentent réellement. Gramsci l’aurait inspiré. Il a compris que les choix politiques reposent sur les idées que l’on se fait sur la société et sur son devenir. La projection sur l’avenir repose sur la réflexion …d’où vient-on….où sommes nous …où veut-on aller ? Sa force, c’est aussi , l’observation et l’écoute . Son but, est de rassembler la famille " libérale " dans le même camp. L’effet ne peut être que dévastateur, dans les conditions politiques actuelles dans lesquelles se trouve la gauche et le PS en particulier, et il le sait. Il fait d’une pierre deux coups car rassembler tous les libéraux, cela suppose d’aller les chercher là où ils sont , en dehors de l’UMP, au sein même de ceux qui lui disputent le champ politique . Il a bien compris que l’idéologie est un révélateur dans l’orientation des uns et des autres.
Nicolas Sarkozy est simplement sorti d’une pratique clanique pour renforcer une pratique de classe. Droite et gauche tendent à ne devenir que de simples positions géographiques dans l’hémicycle et ne sont plus forcément séparés par des choix idéologiques différents, ni par des choix de société. Libéralisme, ou capitalisme et socialisme représentent des systèmes économiques opposés et des sociétés différentes . L’un voulant dépasser l’autre. C’est un clivage avec des idéologies différentes et opposées. Nous voyons que droite et gauche n’est plus qu’un schémas pour les " libéraux " de gauche.
Le Président s’adresse aux plus sensibles, connus pour leur penchant vers le libéralisme. Tous les "Achille ont un talon ", certains plus que d’autres. Naturellement , une telle opération ne peut être menée qu’avec ceux qui bénéficient d’une certaine notoriété, ou une certaine capacité de nuisance au sein de leur camp d’origine. "  Si les Achille ont un talon, ils ont aussi des divisions ". Le fait de semer la zizanie chez l’adversaire, ne laisse pas Sarkozy indifférent , dans la mesure ou il pense affaiblir ce dernier.
Pourtant, sans le savoir et sans le rechercher, il rend à la gauche un service extraordinaire en extirpant les toxines qui l’empoisonnent depuis plus d’une décennie et au PS en particulier. Du même coup il freine l’évolution du social libéralisme. Ah ! si Colomb avait été proposé pour un destin national sous prétexte du nécessaire dépassement des idéologies, afin d’être utile (à son propre destin). Du social libéralisme au libéralisme, il n’y a même pas un pas.
Il est curieux de constater que les mots ne révèlent plus forcément leur contenu, dans le langage " moderne ". " Socialistes "  pour ceux qui ne le sont pas et " libéralisme " pour ce qui n’est que le prolongement du capitalisme. La confusion idéologique entraîne la confusion politique. Sarkozy l’a également compris.
On est bien loin du slogan " tout sauf Sarko " . Rien ne sépare plus Ségolène du reste, ni du libéralisme, tant elle a aussi entretenu la confusion. Ce n’est pas de sa part un calcul quelconque, avec ses dernières déclarations sur les 35h, les retraites, le SMIG…..etc . C’est bien par conviction. Du talon d’Achille au cheval de Troie, la suite au prochain épisode.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents