Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


TME : mobilisation dans les hautes pyrénées

Publié par marx sur 3 Janvier 2008, 12:34pm

Catégories : #dans le 65

Capvern
Mardi 8 janvier à 18h30
 
salle de la Mairie
 
à  l'initiative du collectif « Référendum 65 »
 
 
EXIGEONS UN RÉFÉRENDUM
 
Cette volonté populaire est majoritaire en Europe,
et particulièrement en France.

 

 76% des Allemands

75% des Britanniques

72% des Italiens

65% des Espagnols

71% des Français   
 
  veulent un référendum !

 

           

Rappelez-vous : le 29 mai 2005, des millions de citoyens se sont emparés des centaines de pages du projet de Constitution européenne ; ils ont décidé que ce texte n'allait pas dans le bon sens. La « concurrence libre et non faussée » ils n'en veulent pas parce qu'ils sont attachés aux conquêtes sociales fondamentales, notamment aux Services Publics.

 

EUROPÉENS, FRANÇAIS, ON VOUS MENT !

 

On voudrait décider que seul le Congrès (les députés et sénateurs) ratifieraient ce « mini » traité pour éviter que le peuple souverain ne s'en empare et en débatte en toute démocratie !

Pour mémoire, en 2005, 90% des députés et sénateurs militaient pour approuver le projet de constitution, alors que 55% de français l'ont rejeté, prouvant que ces élus ne reflétaient pas, en l'occurrence, l'opinion publique.

 

Pour tromper cette opinion publique, le projet de constitution a été revu mais non corrigé .

Giscard d'Estaing affirme lui-même :  « En termes de contenu, les propositions demeurent largement inchangées, elles sont juste présentées de façon différente… les dirigeants européens se sont ainsi mis d'accord sur des changements cosmétiques… »   Angela  Merkel renchérit : « La substance de la Constitution est maintenue. C'est un fait ». Qui plus est, Karel de Gucht, ministre belge des Affaires étrangères écrit avec cynisme :  « Le but du Traité constitutionnel était d'être plus lisible… le but de ce traité est d'être illisible… La constitution voulait être claire alors que le traité devait être obscur. C'est un succès » .

 Ce mépris est intolérable !

 

 

REFUSER  UNE  NOUVELLE  CONSULTATION  POPULAIRE  SERAIT  UN  DÉNI  DE  DÉMOCRATIE.

SEUL,  LE  PEUPLE  PEUT  PAR  RÉFÉRENDUM  VALIDER  OU  INVALIDER  CE  QU'IL  A  LUI-MÊME  PRÉCÉDEMMENT  DÉCIDÉ  PAR  CETTE  VOIE.

 

IL N'Y A PAS D'AUTRE VOIE POUR L'EUROPE QUE LA DÉMOCRATIE !

 

QUEL QUE SOIT VOTRE AVIS SUR LE « MINI » TRAITÉ,

EXIGEZ LA TENUE D'UN RÉFÉRENDUM

PRÉCÉDÉ D'UN DÉBAT NATIONAL.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex 05/01/2008 14:31

L'exigence de référendum sur la COnstitution européenne bis est loin d'être une douce utopie.
Les choses sont parfois mal connues, et pourtant très simples : avant que la Constitution européenne bis ne puisse être ratifiée par le Parlement, il est nécessaire - dixit le Conseil constitutionnel - de modifier la Constitution française. Pour cela, le Parlement sera réuni en Congrès à Versailles le 4 février prochain.
C'est là que les choses deviennent intéressantes. Si, à cette occasion en effet, 40% des parlementaires votent CONTRE cette révision, alors Nicolas Sarkozy sera CONTRAINT de convoquer un référendum s'il souhaite la ratification du Traité de Lisbonne (= la Constitution européenne bis).
Du fait du résultat des dernières législatives, l'UMP et le nouveau Centre ne représentent pas ensemble 60% des parlementaires. Ils ne peuvent donc pas imposer seuls la révision de la Constitution française, et donc la ratification qui suivrait de la Constitution européenne bis.
Faire campagne pour réclamer un référendum est donc parfaitement UTILE. Et c'est bien pour cela que les médias n'en parlent pas, pour éviter de faire monter la sauce.
Alors, comment faire ? Il faut absolument profiter des prochaines municipales pour faire pression au maximum sur vos parlementaires, souvent élus locaux. Pour cela, le site du Comité National pour un Référendum (CNR) a créé un outil superbe. Il vous permet en un clin d'oeil d'envoyer à vos parlementaires, députés et sénateurs, du moins ceux qui ne se sont pas encore engagés à voter NON le 4 février prochain, une lettre expliquant votre démarche. Le lien est ICI : http://www.nousvoulonsunreferendum.eu/index.php?option=com_content&task=blogcategory&id=17&Itemid=33.
En parallèle, continuez de consolider la CHAINE DU REFERENDUM pour mobiliser l'opinion publique. Il suffit de diffuser par courriel à votre carnet d'adresses ce court diaporama explicatif : http://test.antemia.eu/html/16/File/referendum.pdf
L'enjeu aujourd'hui n'est pas de dire OUI ou NON au Traité de Lisbonne, il est de dire OUI ou NON à la démocratie. En ce sens, si nos parlementaires étaient tous démocrates, 100% d'entre eux devraient voter contre la révision de la Constitution française le 4 février prochain. Qu'ils aient voté OUI ou NON en 2005, peu importe. Malheureusement, nous savons que ce ne sera pas le cas. Il n'est cependant pas exclu que 40% d'entre eux soient suffisamment démocrates et respectueux de la souveraineté populaire pour voter dans le bon sens le jour J (d'ailleurs, déjà aujourd'hui plusieurs parlementaires qui avaient voté OUI en 2005 ont signé la pétition exigeant un référendum, par respect pour la démocratie). C'est pourquoi il faut absolument faire pression et faire campagne.
Le site du CNR (http://www.nousvoulonsunreferendum.eu/index.php) vous donne beaucoup d'outils pour le faire (tracts, affiches à télécharger, etc.).
Courage !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents