Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


C’est parce qu’il n’y a plus de débat qu’il faut parfois gueuler ! Petit rappel de clarification du plan médiatique anti-Mélenchon !

Publié par marx sur 13 Décembre 2010, 19:53pm

Catégories : #FRANCE



J.L Mélenchon a claqué la porte lors du dernier congrès du PS, pour fonder un autre mouvement.  Il n’est pas question ici de discuter son choix stratégique. On peut ne pas être d’accord parfois avec la forme de ses propos, mais  il faut reconnaitre que le traitement médiatique de JLM par   la presse est purement scandaleux. 

 
On peut dire des choses très dure, de manière très modérée, c’est une question de méthode. Mais dans un PAF très consensue, où il ne faut pas remettre en cause le néolibéralisme, il faut parfois frapper pour exister !
On vous donne parfois la parole, et encore, montrez vous bienveillant !
En 2005, nous avons déjà eu droit à une mascarade médiatique  à l’occasion du référendum interne puis du référendum national    sur le TCE ! Au moment du traité de Lisbonne,  « itou ». A chaque congrès, pareil ! ! !

ON accuse Mélenchon de s’en prendre au médias ! j’inverserai la logique
En 2009, lors des débats régionaux dans la grand sud ouest, le Front de Gauche y est, comme le NPA, privé de participation aux débats entre listes. France 3 a en effet choisi d’organiser ces débats uniquement avec les représentants de listes ayant des sortants !
Mélenchon n’avait pu s’exprimer en tant que tête de liste.
Quelques jours après, dans l’émission A vous de juger (1), Mélenchon a juste eu l’outrecuidance de critiquer sa non-invitation, Chabot se fait passer pour une victime l’empêche de poursuivre sa condamnation de la censure, dont il a été victime ! Par la suite,  elle passe juste son temps à stigmatiser  la division Front de gauche/NPA.. Elle ne permet pas au candidat d’exposer ses idées !
Nous ne reviendrons pas sur l’affaire Pujadas déjà abordée sur ce site.
 

Une autre affaire qui n'a pas fait de bruit tant mieux !

 

 

Ouest France a titré le samedi 20 novembre 2010 : En congrès au Mans, Mélenchon s'en prend (encore) à une journaliste(2).
 
 Le journal critique le fait que Mélenchon refuse de répondre  à une journaliste qui lui demandait pourquoi la salle du congrès du PG est à moitié vide ?
Une vidéo montre JLM en colère, sauf qu’elle ne montre pas l’échange antérieur.
 
 Cette journaliste de BFM a été juste mandatée pour faire dire  à JLM que son congrès est un échec car la salle n’est pas remplie.
 
  Si cette journaliste avait un peu de culture politique elle aurait su qu’un congrès n’est pas un meeting.  Il réunit des délégués   et des invités en nombre déterminé, ce n’est pas une kermesse ouverte au 4 vent ! Ce n’est pas non plus un  concert !
Un congrès a ses temps forts et ses temps faibles ; il a un pic de fréquentation. Mais cette journaliste est plus venue pour attaquer Mélenchon, que de parler idée politique !

 



 
(1) http://www.dailymotion.com/video/xcgkvd_clash-melenchon-vs-chabot-decortiqu_news

(2) http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-En-congres-au-Mans-Melenchon-s-en-prend-encore-a-une-journaliste-_39382-1592092_actu.Htm

Commenter cet article

jean 14/12/2010 21:02



très bonne analyse de Kevin le premier intervenant est tout simplement outrancier



marx 14/12/2010 20:28



par respect de la libre parole tu as droit à une réponse libre le reste je zapperai je veux pas de troll



marx 14/12/2010 20:27



jean tu es qui pour faire la morale à des gens sans les connaitre!!!!


ce blog est un blog de militants de differents horizons ps pg simples citoyens


si tu lis notre avant à propos nous ne sommes pas une vitrine officielle !


ta remarque est le degrès 0 puissance 4 de la politique n'apporte rien sauf à refouler des frustrations de pseudo gauchiste



lg 14/12/2010 12:13



Il doit quand même apprendre à mieux gérer la contradiction médiatique, même si elle est parfois injuste et exagérée..



Kévin 14/12/2010 10:58



          Il y a certainement mieux a faire que de s'en prendre à Jean Luc Mélenchon. La droite sait trés bien le faire et elle n'a pas besoin de
supplétifs à gauche. Le Front Unique dont je suis partisan , ce n'est pas de se placer en néo staliniens en le repoussant d'un revers de main. Sans unité, il n'y a pas de dynamique et la vrai
gauche a intérêt à la rechercher afin d'être crédible et de créer un véritable rapport de force face à la direction du PS et à la droite. Le Front de gauche est une construction fragile et c'est
une frange du PC dite pragmatique qui risque de le rompre pour assurer des postes d'élus, en se tournant vers le PS. Il est tout aussi évident qu'il y a une véritable problématique pour un second
tour et selon le candidat que présentera Solférino. L'autre hypothèse, JLM présent au second tour, face à la droite, que fera le PS. Il y a de fortes chances que le PS explose face à ses
contradictions. Jean Luc Mélenchon est la clé d'une transformation profonde des rapports de force actuels. Nous savons que DSK présent au second tour, peu importe le résultat final puisque nous
aurons la même politique. Par contre avec un tout autre candidat du PS, le "désistement républicain" peut se négocier avec de fortes exigences et au moins sur la base d'un programme sérieux et
sans participation à un gouvernement sous surveillance.


               Revenir à la stratégie de "classe contre classe" est de triste mémoire pour le mouvement ouvrier et c'est
naturellement de considérer Mélenchon comme un "social traître" en faisant l'amalgame avec le social libéralisme et pourquoi pas reprendre à son encontre les qualificatifs réservés aux
trotskystes par le stalinisme. Subirait il un nouveau procès du POUM? toute proportion gardée. On fait avec le matériel qu'on a mais encore faut il l'optimiser et sans toutefois se bercer
d'illusions. La concurrence à gauche c'est bien mais l'affrontement en son sein ne peut que profiter à la bourgeoisie et à ses valets.La réponse, c'est le Front Unique sur une base programmatique
minimale capable au moins d'unifier la gauche de rupture et de transformation. C'est la condition pour dépasser le PS et de créer une véritable dynamique populaire.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents