Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


Ces étrangers qui ont libéré la France !

Publié par marx sur 2 Août 2010, 11:56am

Catégories : #histoire et idées

 
En août 44, lorsque les troupes de  la 2e DB entrent dans Paris, les premiers chars ont des noms bien particuliers
Guadalara, Ebro, Teruel, Brunete, Madrid - mais également celui de Don Quijote ou de Durruti, le chef anarchiste.
Quelle  ne fut pas la surprise des parisiens de voir ces hommes, sales, épuisés heureux, de libérer Paris, parler espagnol, catalan….
Ces hommes étaient des républicaine espagnols, condamnés à mort dans leur pays, déchus de leur nationalité par le régime franquiste. Parqués lamentablement en France, puis persécutés par Vichy et les Nazis.
Ils se sont battus dans le sud-ouest, ils ont libéré Paris, Toulouse….
  des apatrides condamnés à mort par la justice arbitraire du fascisme…

Commenter cet article

marx 04/08/2010 19:22



je n'ai pas tout mentionné mais pour ce qui concerne le pays basque autant je condamne la politoque du Gal et ce terrorisme d'Etat. Autant je condamne égalment l'Eta qui a flingué des innocents
!!


quand aux délires d'émancipation et d'indépendance du Pays basque comme d'autre forme de régionalisme qui souhaitent l'indépenadance ce n'est pas notre fond de commerce. il relève plus d'un
processus fascisant le pays basque aux basque la corse aux corses et puis quoi encore


il n'y a kamais eu un état basque indépendant unifié : il y a une culture basque comme une culture picarde alsacienne normande pour le reste que les timbrés autonomistes arreêtent leur délire



Txakal 04/08/2010 11:04



...Et aussi un char appelé Guernica dont les occupants parlaient basque... ("le fanatisme parle basque", aurait pensé un fameux révolutionnaire français!!)


Le bataillon Ordoqui libéra la pointe de Graves, ce qui fit dire à De Gaulle ces magnifiques paroles: "La France n'oubliera jamais ce que les Basques ont fait pour elle".


De l'eau est passé sous les ponts et, depuis plus de 25 ans, la France envoie les enfants de ces Basques libérateurs se faire torturer en Espagne...Paroles de politiciens: autant en emporte
le vent!



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents