Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


De l’origine de la Cinquième Colonne.

Publié par pierre sur 27 Janvier 2010, 20:52pm

Catégories : #histoire et idées


                           Pendant la guerre d’Espagne, lors du siège de Madrid, les franquistes ne disposent que de quatre colonnes et il faudrait cinq. Dans le même temps, à Madrid et dans le camp républicain, le « Quinto Regimiento » dirigé par les staliniens encercle une division du POUM. Le Colonel Casado a secrètement négocié une reddition avec les forces fascistes et tenté  un coup d’Etat contre le gouvernement de la République de  Negrin dans lequel siègent pourtant des ministres communistes.
                                  Un militaire fait remarquer à Mola pour certains et à Franco pour d’autres, selon les versions. Le Général répond : »la cinquième est à l’intérieur ! » et il s’agit vraisemblablement du « Cinquième Régiment » républicain , commandé par le Colonel Casado qui se livre à une attaque contre des défenseurs de Madrid et notamment contre une division du POUM. Pour venir au secours du POUM, les anarchistes sont dans l’obligation de quitter des positions stratégiques , qu’ils tenaient avec une vaillance inouïe. Le Cinquième régiment a provoqué un affrontement au sein même des forces républicaines et affaibli la défense de Madrid. Le cinquième régiment (el Quinto Regimiento) sabotera la défense de la capitale, l’armement et fera de nombreuses victimes dans les rangs du POUM et des colonnes anarchistes. Le colonel Casado est partisan de l’arrêt de la guerre et de négocier les conditions d’une reddition. Ces propositions sont repoussées et méprisées par Franco. Franco et Mola savaient et connaissaient la situation des défenseurs de Madrid. C’est une des pages noires du stalinisme en Espagne.
                       

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents