Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


Des Taxes, toujours des Taxes de Martine Aubry.

Publié par pierre sur 7 Décembre 2010, 21:14pm

Catégories : #parti socialiste

            
                    C’est curieux de toujours vouloir taxer tout et tout le monde indépendamment des revenus et de la fortune. Jean Jaurès dénonçait les taxes et avec les socialistes, les vrais, ils défendaient bec et ongle l’impôt progressif. « Les taxes, disait le grand dirigeant, frappent les plus humbles, elles sont injustes et permettent  de contourner l’impôt progressif». Cela permet de rendre l’impôt  plus proportionnel. Martine Aubry a affirmé vouloir instaurer une taxe  sur la propriété bâtie afin de financer le logement social. Résultat, les salariés propriétaires de leur logement devront payer cette taxe, indépendamment de leurs revenus et au même titre que les plus richissimes.
                    Les salariés ont tendance à quitter les villes pour aller en banlieue  et dans les zones périurbaines . Les impôts locaux deviennent de plus en plus lourds jusqu'à parfois représenter le prix d’un loyer et après avoir consenti d’énormes sacrifices pendant 20, 25 ou 30 années de remboursement d’emprunts. Les salariés sont jetés des centres ville et repoussés toujours plus loin. Quitter son logement parce qu’on ne peut en payer les impôts et supporter en plus de nouvelles taxes, c’est le produit d’une politique discriminatoire et de classe. Pourquoi ne pas taxer lourdement la spéculation organisée sur l’immobilier et s’attaquer aux profits , Martine Aubry préfère taxer le bien social, celui de la majorité des propriétaires de leur propre logement et qui n’en tirent aucun profit. C’est un nouveau cadeau qui exonère la fortune et les grandes sociétés immobilières, compensé par la propriété fruit du travail et du salaire. Or ce qui pèse sur le logement locatif et le parc de logements sociaux, c’est la spéculation, celle ci est exonérée de tout effort. Les moins pauvres paieront pour les plus pauvres et les riches continueront de s’enrichir et pourront poursuivre les opérations spéculatives d’envergure sans obligations. C’est la charité sociale que propose la première secrétaire du PS et non pas la justice sociale.
                  Le livret A permettait le financement des logements sociaux, l’épargne des petits pour financer le logement des petits et le 1% patronal. Ces finances sont détournées de leur affectation initiale de différentes manières et le livret A perd de son intérêt et les petits épargnants ont toujours plus de mal à épargner. La solution est trouvée, l’effort sera exigé aux salariés propriétaires de leurs logements. C’est plus de proportionnel et moins de progressif, vieille revendication de la grande bourgeoisie. Le système était injuste et il deviendra encore plus injuste à la grande satisfaction de la spéculation foncière qui elle peut répercuter ses « charges » sur le prix des loyers. Le petit propriétaire de son bien « social » et le locataire des grands ensembles privés seront tous deux pénalisés, l’un par la nouvelle taxe et l’autre au travers des « charges » alourdies par cette même taxe transférée. Nous aurions préféré la limitation du prix des loyers et la taxation des bénéfices , c’est à dire des profits. Imaginez un jeune couple de salariés qui accède à son logement, sans aucune assurance pour son avenir, il va s’endetter pour plusieurs décennies, s’acquitter de l’impôt foncier et de la taxe locative et il devra en plus payer une nouvelle taxe sur un bien qui est le fruit de 2O à 30 ans d’effort et pour lequel ils ne perçoivent rien. Celui qui perçoit par la location peut certainement payer mais ne doit on pas faire la différence entre celui qui en fait affaire , commerce et marchandise, entre le bien social et son caractère capitaliste. Nous sommes toujours au travers du logement , dans le rapport Capital Travail. Cette taxe c’est encore au profit du capital, puisque elle se transfère naturellement sur le prix du loyer. En fin de compte elle sera payée directement par le propriétaire individuel et « social » et indirectement par le locataire des groupes immobiliers.

Commenter cet article

Barbès 08/12/2010 22:36



Elle propose de taxer les propriétaires de logement pour financer le logement social. C'est vrai que c'est curieux que de vouloir taxer tous les propriétaires, sans distinction , alors que la
majorité est composée de salariés qui paient déjà très cher. C'est encore de la politique caritative, les un peu moins  pauvres donnent aux pauvres et la bourgeoisie ricane et continue de
s'énrichir et de s'engraisser comme des porcs. C'est bien là, la doctrine sociale de l'église. 100% d'accord avec l'article.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents