Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


enjeux politiques de l’histoire coloniale

Publié par marx sur 20 Février 2011, 13:55pm

Catégories : #ailleurs sur le net

Catherine Coquery-Vidrovitch

Notre patrimoine historique « national » doit-il inclure l’histoire de la colonisation et de l’esclavage colonial ? La réponse positive, de bon sens, ne fait pas l’unanimité : soit parce que parler sans tabou du domaine colonial serait « faire repentance », soit parce que l’ignorance ou la négligence entretenues depuis plusieurs générations font qu’il ne vient même pas à l’esprit de beaucoup de nos concitoyens que notre culture nationale héritée n’est pas seulement hexagonale. La culture française (que d’aucuns veulent appeler « identité nationale ») résulte de tous les héritages mêlés dans un passé complexe et cosmopolite où le fait colonial a joué et continue par ricochet de jouer un rôle important.

Professeure émérite d’histoire contemporaine de l’Afrique (université Paris-Diderot), Catherine Coquery-Vidrovitch a notamment fait paraître Des victimes oubliées du nazisme (Le Cherche-Midi, 2007) ; et L’Afrique noire de 1800 à nos jours (avec Henri Moniot, PUF [1999] 2005).

Au sommaire

La prise de conscience de la question coloniale • L’histoire du statut de l’indigène • La première génération des historiens post-coloniaux • L’histoire des colonisés « vue d’en bas » • Un hiatus à combler • La relativité du silence colonial • Le déficit de l’école • Le cas particulier de l’esclavage • La fin d’un tabou ? • Travers & apport du postcolonial • Une histoire « postcoloniale » française en train de s’écrire • Mémoire & histoire : un débat amputé ? • Une querelle politique séculaire • De la confusion entre histoire & politique • Le quiproquo sur les « abus » coloniaux • Un faux concept : la repentance • Du « communautarisme » à la « fracture coloniale » • Du racisme colonial • Le mythe des peuples premiers • Le passé colonial au présent

Parution : 22/05/2009
ISBN : 978-2-7489-0105-4
192 pages
12 x 19 cm
14.00 euros

http://atheles.org/agone/passepresent/enjeuxpolitiquesdelhistoirecoloniale/

Commenter cet article

Pierre 28/02/2011 11:03



Il me semble que vous vous trompez de Blog. Allez plutôt expliquer cela sur les sites officiels du PS. Ici nous sommes des socialistes et nous ne sommes pas encore morts, ayant résisté à la
social démocratie, au stalinisme et au social libéralisme. Merci tout de même d'être venu.



ANDRE yves 25/02/2011 14:39



 si DSK arrive en tête aux primaires, vous êtes morts, la droite n'attend que la gauche caviar en face ! oui les DSK, Lang, Fabius et autres ne sont que des bourgeois. le PS n'est plus de
gauche, du centre peut être....


Espérons le retour de manivelle de ce qui se passe au Sud..


 



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents