Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


Etat de droit « de droite » et terrorisme « de gauche »

Publié par marx sur 16 Décembre 2009, 22:58pm

Catégories : #général


Rappelons nous les années 60 et 70 les  fameuses « années de plomb ». Le terrorisme d’extrême gauche ensanglantait l’Italie. Le 12 décembre 1969, l'attentat de la piazza Fontana est attribué à l’extrême Gauche, il y eut la mort de Aldo Moro enlevé et tué par les     Brigades rouges, il y eut le fameux attentat de Bologne en 1980…. Dans le premier cas ce fut l’action de l’extrême droite, dans le dernier le gouvernement. Autant la répression a été dure contre l’extrême gauche, autant l’extrême droite s’en est toujours mieux sortie de cette période de trouble. L’amalgame est vite fait par les gouvernements de droite entre les exactions d’une minorité  et le reste de la gauche.
EN 1894, le gouvernement bourgeois avait déjà procédé à cet amalgame lors des attentats anarchistes  des  Ravachol,  Emile Henry, Vaillant. Une vague de répression aveugle a touché les socialistes qui n’avaient rien à voir . Jaurès a su dénoncer avec brio cet état de fait : « Pourquoi vous êtes-vous montré, depuis quelques mois, dans vos recherches, dans vos perquisitions, si méfiant, si ombrageux envers des militants ouvriers?
Pourquoi, sur les indices les plus vagues, sur les prétextes les plus futiles, sur de simples délations de quartiers, sur des dénonciations anonymes, avez-vous multiplié chez les pauvres gens les perquisitions et les arrestations? (Rumeur à gauche et au centre. Applaudissements à l'extrême gauche) Et au contraire, pourquoi avez-vous systématiquement ignoré des indices sérieux qui pouvaient compromettre, au moins devant la conscience publique, certaines personnalités de la haute banque et du capital ? Pourquoi aussi avez-vous systématiquement négligé de saisir ici, sur le vif, et de signaler au pays les procédés, l'action, les ambitions de l'Eglise au travers de nos agitations sociales?"
Messieurs, c'est un très curieux et un très saisissant paradoxe en effet, mais très logique et très certain, que la conspiration multiple, variée de l'ordre capitaliste avec l'anarchie qui veut le détruire violemment. »
Récemment, deux faits posent  des questions sur l’action de la droite française qui reprend cette vieille méthode  de disqualification de la gauche. Au cours de l’affaire des balles envoyées anonymement au Président, une vague d’arrestations de militants communistes et associatifs a eu lieu dans le Sud-est. Au final, ces gens étaient tous innocent, mais l’Etat et les médias ont laissé induire que des éléments de gauche étaient responsables de ces actes.
L’affaire Tarnac est elle une nouvelle erreur judiciaire en perspective ? là encore, les « terroristes de gauche »   semblent innocent. Pour autant, l’Etat s’est acharné avec les médias disqualifiant la gauche sournoisement.
Autre exemple, l’agression de Berlusconi : la droite italienne n’a cessé d’accuser la gauche d’avoir armé le bras du déséquilibré.

Tout ces faits éparpillés dans le temps et d’ampleur variée montre la fâcheuse habitude de la droite de disqualifier la gauche par n’importe quels moyens aux yeux de l’opinion. La politique de tension et de crise profite souvent à la droite rarement à la gauche.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents