Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


L’illusion du centre

Publié par marx sur 10 Décembre 2009, 21:17pm

Catégories : #général


C’est une mode lancée pendant les présidentielles, relayée par les médias et certains camarades : le centre est la seule alternative d’union. Ils en mouraient d’envie depuis des années, ce n’est plus un tabou aujourd’hui :  la Gauche doit aller au centre.
Qu’est ce que ce centre qui a suscité une telle polémique ?
Je reprendrai la fameuse raillerie de Rocard du temps où il fut à gauche : « le centre est un point ». le centre de l’époque c’était Giscard, il ne faut pas l’oublier.

Du centre à droite : une posture individuelle


la tentation de l’ouverture au centre  est vieille comme le monde  chez les socialistes, dès 1905 Briand et Millerand abandonnèrent Jaurès pour poursuivre leur carrière avec le centre droit de l’époque, puis la droite. Millerand dirigea même le bloc national en 1920.
Dans les années 30,  c’est un virage à droite affirmé que mènent certains socialistes et les conduit au fascisme. Tout cela pour souligner que d’une simple réorientation vers le centre, certains   individus voient leur carrière basculer à droite , parfois  au fascisme, avant 39.
De la gauche au centre, vers la droite . A chaque fois la volonté de rompre avec le parti ne se fait pas de manière évidente : un parti socialiste indépendant se créée
De la libération à 1969 ; recentrage et effondrement de la SFIO

Sous la IVE  République, la SFIO se perd avec le MRP dans la coalition de 3e force, elle ne cesse de perdre de voies au profit du P.C. . Cet affaiblissement a également pour deuxième cause la guerre d’Algérie, après 1956. La grande Fédération que voulait constituer Defferre avec les Radicaux et les centristes achèvera la décomposition . Defferre est battu  en 1969, en ne réalisant que 5 % des suffrages.
L’union de la gauche

En 1936 et 1965, la gauche a gagné ou redressé  la barre en menant une stratégie d’union de la gauche. C’est le programme commun, qui conduit  à la victoire  aux municipales de 77 . Fort de cette dynamique et malgré le retrait du PC, le PS L’emporte en 1981. La rupture aura été une  grave erreur pour le PC qui tombe à 14%.

De la rigueur au socialisme  Canada dry : la lente dérive  du parti socialiste.

1983  annonce le tournant de la rigueur. Dans les faits, la position de Rocard au congrès de Metz  battue en 1978 l’emporte. un Bad Gordersberg inavoué et rampant s’instaure. Mitterrand, élu en 1988, annonce une ouverture au centre. La gauche gagne de peu les législatives. Cet aggiornamento idéologique s’affirme au congrès de l’Arche avec une nouvelle déclaration de principe.
Depuis la victoire de la révolution conservatrice, la gauche française est tiraillée entre un discours de gauche  proclamé et une politique de centre inavoué et un courant clairement ancré dans le socialisme démocratique, mais minoritaire. A chaque congrès les majorités de droite du parti ont martelé des orientations à Gauche. Chaque défaite a été suivie d’un coup de barre à Gauche. les assises de  la transformation sociale conduisent à la victoire en 1997. En 2004, c’est sur un programme de gauche et une stratégie d’union de la  gauche que   20 régions basculent.
Ce reniement a un nom la 3e voie, le nouveau centre, le blairisme, le courant démocrate, il ne vise qu’à un simple accompagnement du libéralisme.  Se coupant du reste de  la gauche , le

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents