Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


La crise et la valse des nuls.

Publié par pierre sur 28 Avril 2010, 22:01pm

Catégories : #EUROPE


                                Ils sont toujours là, les économistes qui n’avaient rien vu venir en affirmant le contraire et qui prédisaient une reprise rapide par la suite. Ils ont depuis quelques années prouvé leur inutilité et qu’ils n’ont de science que celle des ânes. La différence est que, ces animaux sont eux  utiles et intelligents.
                              Pendant plus de vingt ans, ces imbéciles « lettrés » n’ont cessé de mettre en évidence « les bons élèves de l’Europe » et leurs taux de croissance exceptionnels, l’Espagne, le Portugal et la Grèce. Selon leur propre langage, « les faits sont têtus » et la crise n’est pas terminée. Il y a ceux qui n’ont rien compris et qui ne comprendrons jamais et ceux qui sont au service du système et dont la mission est d’en minimiser les effets. Ils sont les valets de pied du capitalisme et ses porte rapières .
                              Le capitalisme est une crise permanente, avec des cycles dont l’un prépare le suivant jusqu’à l’apothéose de l’impérialisme, ultime phase de sa barbarie la plus barbare. Moralisation et régulation semblent n’être qu’une vaste rigolade, pourtant jurées la main sur le cœur. La spéculation reprend de plus belle, plus vive que jamais et permet de mettre des Etats et des Nations en situation de faillite . La paupérisation n’est plus seulement relative, elle est  et s’étend. Le processus ne peut que se poursuivre avec des périodes plus ou moins aiguës , c’est toute l’histoire du capitalisme. Le système n’est pas malade, il n’a jamais été autant lui même , le capitalisme. Les profits n’ont jamais été aussi colossaux dans une guerre de tous contre tous , dont quelques uns tirent les ficelles et les bénéfices.
                               Une fois de plus c’est le peuple et le travail qui paie et les voleurs sont toujours honorés. Une nouvelle phase de racket , voilà ce que préparent les tenants du système capitaliste.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents