Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


La guerre impérialiste ?

Publié par pierre sur 5 Avril 2011, 08:38am

Catégories : #international

La guerre impérialiste ?
                            Il y a des réflexes qui ont la vie dure et près d’un demi siècle de stalinisme ont laissé des traces profondes. Sous couvert de guerre impérialiste telle que la définissait Jaurès, Lénine ou Trotsky, la confusion la plus totale est entretenue. Par définition, toute dictature mise en cause par l’occident était pour le stalinisme , une agression impérialiste. Les dictatures entretenues et défendues par l’URSS étaient baptisées démocratiques et populaires et les interventions de la même puissance classées « libératrices » même en écrasant des peuples. Ces réflexes sont encore ceux de la Chine actuelle , très capitaliste et sans démocratie, de la Corée stalinienne, de Poutine, un ex des services si peu démocratiques, de Chaves qui emprisonne des syndicalistes et ami de dictateurs parmi les plus violents et obscurs. Imaginons qu’elle idée peuvent avoir ces tristes dirigeants de ce qu’est l’impérialisme, qui par ailleurs ,ils en ont le même comportement contre leurs propres peuples. Ils ne sont pas les seuls, suivis en cela par les organisations occidentales fascisantes, comme le FN en France. Que peuvent ils avoir d’anti impérialistes alors qu’ils usent et abusent des mêmes pratiques.       
                                       Par définition , une guerre de libération , n’est pas une guerre impérialiste, pas plus qu’une tentative de révolution populaire, Sinon il nous faudrait à ce titre tout condamner depuis 1789.
                              J’ai à ce propos un souvenir croustillant s’il n’était dramatique. C’était au temps le plus dur du conflit entre l’Ethiopie et l’Erythrée. Chaque belligérant étant soutenu par une grande puissance, l’un par les USA et l’autre par l’URSS. Les uns étant les forces progressistes, les autres réactionnaires et impérialistes. Ou bien , les uns , représentants du monde libre et les autres du bloc soviétique. Il fallut une seule et simple nuit pour tout s’inverse et dès le lendemain , les forces impérialistes devenaient progressistes et les progressistes de la veille , réactionnaires.
                                 Alors, puisque l’intervention en Libye « est une intervention impérialiste », il faut donc abandonner le peuple et sa révolution. Sinon, comment venir en aide au peuple libyen. Si être pour l’intervention c’est être pour l’impérialisme, être pour la révolution serait être pour Kadhafi. Il y a deux camps en présence, pas trois ou quatre, ceux qui sont contre Kadhafi et sa dictature et ceux qui n’en veulent pas. Sans préjuger du reste, il n’y a que deux choix et si l’on est pour la « révolution », comment ? lui venir en aide ?. Depuis le Trocadéro, avec trois discours et quelques centaines de participants ? AH ! l’intervention est intéressée, mais nous ne sommes pas dupes, puisque toutes les interventions jusqu’à nos jours ont été motivées par des intérêts. En dehors de l’intervention  du Mexique du Président Cardenas, en Espagne 36, totalement désintéressée . L’intervention de l’URSS de Staline fut particulièrement intéressée et à prix d’or . La République n’avait pas le choix . Les pacifistes français étaient opposés à l’intervention en Espagne, y compris avec l’argument « suprême » de guerre impérialiste et Blum de plier aux injonctions de l’impérialisme britannique, pendant que le fascisme se tapait sur le ventre, plié de rire.
                              L’impératif premier pour les libyens , c’est de virer le dictateur et pour cela ils demandent de l’aide. Sans aide c’est Kadhafi qui l’emporte et dans un bain de sang . Ils demandent de l’aide et de manière urgente et d’où quel vienne . Le problème , c’est qui se propose et ils n’ont pas plus le choix que les républicains espagnols.
                              Pour soutenir la révolution , on fait quoi ? Au nom de je ne sais quelle pureté, on la condamne puisque nous ne sommes pas en mesure d’aider directement et massivement et que seuls des impérialistes se proposent de le faire. Le peuple libyen a tranché, il demande l’aide immédiate fusse t elle celle de l’impérialisme. Une fois Kadhafi vaincu et éliminé il nous restera à nous battre avec et pour les destinées du peuple libyen contre les visées impérialistes.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents