Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


La relance ou la rigueur.

Publié par pierre sur 1 Juillet 2010, 20:35pm

Catégories : #international


                                 Deux volets d’une même politique qui consiste à accroître les profits. En fait , il n’y a de relance que pour le système capitaliste et dans les deux cas. La relance des affaires en augmentant leur volume afin d’assurer un profit maximum. C’est le choix des USA et peu importe si cela engendre la reprise du crédit.
                             La rigueur, c’est assurer la même hausse des profits en réduisant le volant d’affaires et la vente des pays « à la découpe ». Aux USA tout est privatisé et livré au marché. En Europe occidentale , il reste des secteurs encore entre les mains des Etats et en France notamment où il reste un puissant secteur socialisé. Les caisses de retraite et la Sécurité Sociale. La rigueur  pour les uns, fait le bonheur des autres.
                                  Qui va donc payer la relance américaine . Les pauvres des pays encore plus pauvres et les ressources naturelles de ces mêmes pays. Ils seront un peu plus spoliés. N’est pas impérialiste qui veut , et deux , l’un est de trop. La relance , c’est aussi davantage de déforestation et de pillage de la planète. La rigueur, c’est le pillage et la mise à sac du patrimoine des nations, de leurs biens collectifs , des salariés et du produit de leur travail. Tout doit converger vers les profits de quelques uns, y compris les ressources des Etats qui n’est providentiel que pour le capitalisme. A ce propos, retraite , sécu, chômage, ne sont pas le fait de l’assistance de l’Etat ni de sa providence, les salariés cotisent pour cela, par des prélèvements directs et par le salaire différé. Sauf que ces cotisations intéressent les milieux financiers privés. La rigueur, c’est à la fois, de privatiser de plus en plus et une part de plus en plus importante de ces cotisations et de baisser le salaire différé au profit du patronat . C’est aussi jeter des sommes colossales, plus importantes que le budget de l’Etat, sur les marchés financiers spéculatifs. Enfin , avec la rigueur, la promesse du candidat Sarkozy, prend toute son ampleur, « travailler plus pour gagner moins » quand on sait ce que les mots veulent dire, pour reprendre la formule d’Herriot.
                               L’équilibre ne serait pas parfait si on oubliait une troisième position, celle du capitalisme chinois, qui dans les deux cas profite et de la relance des uns et de la rigueur des autres, dans une économie dite ouverte. Ouverte aux seuls profits, c’est bien là le moteur du système capitaliste. Le profit, par la relance ou par la rigueur. Les chinois produiront pour la relance des uns et a prix bas pour la rigueur des autres. Les salariés seront à nouveau victimes et quelque soient les hypothèses et la planète avec. « Le capitalisme épuise deux choses , le travailleur et la nature » Karl Marx, le Capital.
                               

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents