Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


Le parti démocrate à l’italienne : « voilà la modernité ».

Publié par marx sur 13 Octobre 2009, 01:48am

Catégories : #EUROPE

les primaires !
La démarche était séduisante rassembler la gauche, la gauche de la gauche et le centre pour faire barrage à Berlusconi. Il y avait urgence, car la démocratie était plus que menacée en Italie. Prodi désigné, il s’engageait à respecter un programme commun, il avait le soutien des syndicats, des personnalités médiatiques de gauche…. Hélas, il fallut déchanter, Prodi fit du libéral et la gauche de la gauche, trop soucieuse de sauver l’union a fini par  exploser. Fin de la partie !
Weltroni,  ex P.C. sans conviction politique
, prit une veste et la droite revint au pouvoir. La politique de démolition sociale et démocratique se poursuit, faute d'une gauche à gauche.
Au nom de la démocratie, la gauche s’unit, mais l’aile droite bafoua les principes. Elle est responsable du retour d’une droite dure. Cette droite pudiquement appelée centre droit par les médias. Un centre qui compte des anciens fascistes et des nationalistes régionalistes xénophobes, c’est stupéfiant.   Megret en France serait du centre droit, si on utilise le vocabulaire politique transalpin. Bayrou, un marxiste-léniniste.
Le P.D. fusion du centre et des ex. communistes relance sa pantalonnade des primaires.
Le premier volet s’est déroulé en interne, il autorise 3 candidats aux idées totalement différentes à se présenter devant les sympathisants. Les adhérents n’ont donc aucun rôle et c’est monsieur tout le monde qui va désigner  le chef du prétendu parti de la gauche italienne. Drôle de conception de la démocratie. Les militants ne sont plus que des « pom-pom girls » et non des acteurs à la démocratie interne du parti.
Dangereux et grave, le processus moderne n’est pas si démocratique : il tue la notion de parti .
Ceci, fera l’objet d’un prochain article.

Commenter cet article

marx 14/10/2009 15:25


tu as un souçis avec tes posts envoie par mail je vais publier


espinoza 14/10/2009 11:34








espinoza 13/10/2009 15:41








Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents