Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


Mélenchon et les droits de l’homme en Chine.

Publié par pierre sur 19 Novembre 2010, 20:20pm

Catégories : #général


                     Jean Luc Mélenchon est sommé de se prononcer sur les droits de l’homme en Chine et il lui reproché de ne pas en faire état dans son livre « Qu’ils s’en aillent tous ! » Nous  pourrions lui poser la question à notre tour mais nous avons remarqué que les plus pressants sur cette question, ne la posent jamais à d’autres. Nicolas Sarkozy , lui qui contrairement à Jean Luc Mélenchon, côtoie les grands dirigeants et les chinois en particulier en se vantant de signer avec eux des contrats du siècle, est certainement le mieux placé pour répondre à une telle question . Mais pourquoi donc les « grands » journalistes ne la lui posent pas  la question. Si l’on suit les conclusions de certains JLM serait le complice d’un gouvernement liberticide, et pas Sarkozy et pas plus les milieux financiers et les investisseurs qui bénéficient de l’ordre policier chinois et des entorses aux droits des travailleurs chinois, droit du travail, d’expression, de grève et d’association. Ce qui serait un défaut chez le dirigeant du PG devient une qualité évidente chez ses messieurs du fric et du pouvoir.
                           Pour nous il est aussi évident que le gouvernement chinois n’est pas plus communiste que n’importe quel autre régime totalitaire et que le capitalisme d’Etat ne l’est pas d’avantage. Surtout en voie de privatisation ou au seul bénéfice d’une caste au pouvoir qui en jouit au même titre qu’une bourgeoisie classe dominante et sans pourtant en détenir la propriété. Sans démocratie politique réelle, il n’y a pas de communisme et pour revenir aux fondamentaux, tant qu’il y a salariat et subordination , il n’y a pas de communisme. Un minimum de référence au marxisme le démontre clairement et même à Jaurès y suffirait ( Charte d’unification de 1905).
                         En fait que veulent ils prouver ou démontrer ? La Chine est un pays totalitaire, Communiste ne cessent ils de répéter et le répéter n’en fait pas une vérité, donc JLM soutient un régime totalitaire. Il est par voie de conséquence partisan du totalitarisme. En ne répondant pas à la question comme le souhaitent ces messieurs, c’est un fait acquis. Hormis le fait qu’ils ne posent pas cette question à d’autres, directement impliqués et intéressés soit par les profits qu’ils tirent du fait d’un tel régime  soit par les relations politiques et d’échange. La question fut posée à un personnage dont je n’ai plus le souvenir . Celui ci dénonçait lors de la première visite des dignitaires chinois en France, le non respect des droits de l’homme. Il lui fut rétorqué par des journalistes de la télévision que cela pouvait mettre en péril les échanges économiques entre la France et la Chine et dont générer du chômage  en France . Après on donne des leçons.
                        Pour certains , c’est quoi les droits de l’homme ? Les leurs, tout simplement , quitte à bafouer et piétiner  ceux des autres, comme les patrons de Molex par exemple et comme ces patrons français de firmes installées en Chine où dans des pays similaires. C’est bien connu, pour la grande bourgeoisie, les ouvriers ne sont pas des hommes, tout au plus des gens de devoirs ou des bêtes de sommes à qui on ne doit ni respect ni considération, jetables après utilisation . Ouvriers et l’ensemble des salariés. Vu de haut c’est tout pareil, il n’y a que les petits pour faire des différences. Le fait de verser un salaire dont ils se passeraient de régler, celui qui le perçoit doit tout. C’est une vision de plus en plus commune dans notre société. Ils sont les mêmes à donner des leçons .
                       Celui qui investit en Chine ,soutient directement le régime  et profite des non droits pour exploiter des travailleurs dans des conditions les pires qui soient. Il bénéficie des forces qui permettent cet ordre brutal et cette exploitation éhontée. Alors, qui est complice du non respect des droits de l’homme ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents