Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


Battisti et la face obscure de l'histoire italienne

Publié par marx sur 20 Mars 2007, 20:31pm

Catégories : #histoire et idées

 

  L’arrestation de Battisti au Brésil fait polémique entre la gauche et la droite. Mon but n’est pas de revenir sur l’affaire. Je dirai que tout homme a droit à un procès équitable et que Battisti doit être rejugé. Cette disposition légale n’existe pas en Italie, donc Battisti ne peut pas être rejugé. De plus, le procès initial comporte de nombreuses irrégularités.

   Pour la droite française il n’y a eut que des terroristes de gauche en Italie. Ainsi, on peut un plus discréditer la gauche indirectement. la réalité est tout autre car il y a eu un terrorisme d’état un terrorisme de droite durant « les années de plomb ». C’est un bref rappel historique que nous permet se faire l’actualité. le fascisme, né des manques de la monarchie libérale, a été abattu en 1945. La défascisation n’a pas atteint le paroxysme allemand. Très rapidement le fascisme est réapparu . Pourquoi ? à cause de la puissance du PCI. Des liens troublent se nouent entre la CIA, la mafia des mouvances fascistes, des milieux financiers.

  Dans les années 70, l'Italie traversa une profonde crise politique, avec en particulier l'émergence de mouvements révolutionnaires pratiquant la lutte armée. Cette crise politique atteignit son apogée en 1978 avec l'enlèvement puis l'assassinat du chef du parti démocrate-chrétien Aldo Moro par les Brigades rouges. La multiplication des attentats ne sont pas tous le fait de l’extrême gauche. Une grande partie viennent du groupe Gladio, mouvance mise en place par la CIA et certains services de l’Etat italien. Le 12 décembre 1969, l'attentat de la piazza Fontana fait 16 morts et 98 blessés à Milan. L'extrême gauche, en particulier le , est immédiatement désignée comme responsable de l'attentat les mouvances droitières voulaient que le gouvernement instaure un régime autoritaire. Le massacre de la gare de Bologne, de 1980, est également imputé à Gladio ainsi que de nombreux autres attentats. Gladio a favorisé en Italie une stratégie de la tension, avec l'aide de la loge maçonnique P2, d’extrême droite. Il fallait empêcher le PCI d’accéder au pouvoir. La loge p2 participa à de nombreuses tentatives de complot elle comprenait dans ses rangs des hommes de droite et un certain Berlusconi . La mort d’Aldo Moro mit un terme à une tentative de rapprochement entre la démocratie-chrétienne et le PCI. On retrouve la loge P2 dans le scandale de la banque vaticane qui contribua au blanchiment de l’argent de la mafia. Ainsi, la déstabilisation de la démocratie ne vient pas uniquement de quelques mouvement de gauchistes. « Les années de plomb » sont surtout le fait d’une vaste tentative de la droite italienne avec l’appui de la CIA et des milieux financiers pour renverser la démocratie italienne, c’est cela qu’il fallait préciser.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents