Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


Quand l’Internationale socialiste devient le deuxième choix de la classe dominante.

Publié par marx sur 28 Septembre 2010, 01:49am

Catégories : #parti socialiste



Il est bien loin, le temps de la rupture de Mitterrand, de la politique de Palme…..
La social-démocratie est devenue lentement et sûrement  t  le deuxième choix de la classe dominante .  la social-démocratie est devenue lentement mais sûrement un pilier de l’idéologie néolibérale. Une vieille grade s’est progressivement eclpiése une autre à prix le dessus. La nouvelle génération a pour nom Sroeder, Blair, Zapatéro, ils ont conduit la même politique économique et sociale que les conservateurs. Parallèlement les conservateurs ont plus que durcit leur politique économique, mais en plus sous l’influence  de la révolution conservatrice, ils s’attaquent aux libertés fondamentales. Chaque fois que les libertés fondamentales sont trop durement attaquées, des candidats plus respectables l’emportent :Prodi en Italie, Blair en Grande Bretagne,      Zapatéro, voir Obama (qui n’a rien de socialiste, ni social-démocrate….). L’insuffisance de leurs programmes sociaux entraînent rapidement la désillusion des classes populaires et le retour des conservateurs au scrutin suivant. Parfois, certains de hommes politiques de gauche ne s’embarrassent même plus de la défense des libertés fondamentales, à l’image de Blair à partir de 2001 !
Ce point de vue est en partie vrai mais il doit être  fortement nuancé Rien n’est blanc, rien n’est noir, la politique est aussi complexe que la nature humaine.    Dans chaque parti, de l’Internationale ; il y a des courants  très  gauche, mais il existe aussi un vaste marais qui suit la ligne actuelle pensant que malheureusement la social-démocratie est piégée par le néolibéralisme. Certains veulent adapter d’autres rompre et une minorité agissante souhaite adhérer à l’idéologie dominante..  cette minorité a   pris les partis socialistes  en otage pour effectivement mener de manière plus souple la politique de démolition sociale. Ils ont même théorisé leur trahison en créant la fameuse 3e voie.
Ils trahissent et trahiront encore !


Tant que le marais n’aura pris conscience que la rupture est la seule voie, la social-démocratie restera effectivement le deuxième choix de la classe dominante

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre 29/09/2010 10:26



L'Internationale socialiste, n'existe plus. Il en reste un club international de prétendants à la gestion du système. Ils ne sont ni socialistes, ni internationalistes et représentent une
mosaïque d'intérêts particuliers et contradictoires.Il y a même des Partis de la droite classique.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents