Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


Ils sont tous complices de la dictature.

Publié par pierre sur 24 Janvier 2011, 19:41pm

Catégories : #international


                           Ils passent tous à l’offensive pour sauver le système Ben Ali en Tunisie. Tous, les grands « investisseurs » voleurs et racketteurs , les clownesques agences de notation, les multinationales et l’ensemble de leur valetaille à quatre sous. Toute la canaille était prête à donner un coup de main à la dictature tunisienne. Le peuple tunisien a eu raison et mille fois raison, comme il a toujours raison de poursuivre le combat en exigeant le départ de tous ceux qui ont collaboré avec le régime sanguinaire. Ils ont été complices, qu’ils s’en aillent tous.
                            Ces messieurs les tenants du capitalisme, ne parlent plus des « droits de l’homme » qui leurs sont si cher lorsqu’un patron voyou est retenu par les salariés, ou qu’il s ‘agissent de les jeter à la face d’un dirigeant de gauche à propos de la Chine. C’est justement de l’inexistence des droits de l’homme dont profitent  ces messieurs, là où ‘ils « investissent », là où les policiers tirent sur la foule des travailleurs en grève qui demandent une augmentation de salaire. Un salaire avec lequel après avoir travaillé 12 heures par jour sans pouvoir se nourrir correctement. Les droits de l’homme c’est selon leurs pratiques , un droit réservé aux riches, aux nantis aux voleurs et autres affameurs. C’est la fortune qui concède ce droit, puisqu’ils le dénient aux autres.
                                   Ils s’activent tous afin d’empêcher toute contagion vers les pays voisins. Ils ont peur pour leurs intérêts si bien gardés par des dictatures et qui ne prospèrent que grâce aux dictatures et au niveau d’exploitation quelles permettent sur leur propre peuple. Des peuples sans droits, voilà ce qui intéresse les milieux de la finance et de l’industrie. Toutes les « agences de notation » ont baissé la note d’un pays qui tente de se libérer, autrement dit pour que la note monte, il faut la dictature, la prison  la répression et des exécutions. Nous sommes bien sous le règne de la voyoucratie.
                            Voyez comme ils s’affolent  et tentent par tous les moyens de légitimiser la continuité d'un régime totalitaire et corrompu et avec les mêmes puisque le chef Ben Ali est en fuite. Ils ne ménagent aucun effort pour tenter de convaincre des opposants d’hier à participer à leur mascarade. Le mouvement populaire tunisien a permis à la gauche marxiste de se faire entendre et d’enregistrer de nombreuses adhésions. Ce mouvement a également permis d’éveiller bien des consciences et cela se traduit dans la rue avec l’exigence du départ des ministres complices de la dictature et qui eux même l’ont exercée directement sur le peuple et qui ont participé, eux aussi à la corruption générale. Comment faire confiance à des corrompus, à des complices de crimes et à des criminels. C’est pourtant le cas  du capitalisme international  qui souhaitent de tels dirigeants si cela lui permet d’engranger des profits et d’avoir ses intérêts protégés.
                             Enfin la si peu internationale et pas du tout socialiste, vient d’exclure le Parti de Ben Ali. Ils n’avaient pas vu que ce n’était pas un Parti Démocratique, en 23 ans, mais un Parti totalitaire. DSK a même été décoré par le Président tunisien. C’est vraiment se foutre du monde. Bourguiba, avec le Néo Destour avait été admis au sein de l’internationale socialiste, dans un premier temps au titre d’auditeur. N’est pas le « Combattant suprême » qui veut. Depuis le Parti majoritaire en Parti unique est resté membre de l’internationale socialiste. Il y en a d’autres du même acabit mais comme l’internationale n’a plus rien d’internationalisme, ni de socialisme, après tout et l’avenir en la matière nous réserve d’autres  surprises. La compromission avec le néo libéralisme conduit à tout, même à soutenir des régimes totalitaires mais au nom de la démocratie. Ils ne sont plus à un paradoxe près . Pour le moment , ils semblent dire « que le peuple s’amuse c’est bien mais attention à la note » dont on sait que si elle reste mauvaise la punition suit. « Que le peuple s’amuse, c’est bien mais pas touche à nos intérêts, pas d’augmentation de salaire, pas de Code du Travail, pas de cotisations sociales, rien pas de droits, tout doit rester subordonné à nos profits » sinon gare. Sans attendre , ils ont mis en marche la contre révolution en Tunisie et en renforçant les dictatures voisines. La révolution doit se poursuivre pour aboutir et si les salauds doivent en payer le prix, qu’ils paient jusqu’au dernier, pour que la Tunisie ne soit plus à vendre et que le peuple tunisien retrouve toute sa dignité et sa liberté.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents