Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


Tunisie, Egypte : ni Alacazar, ni Tapioca, menace d'une nouvelle dictature ?

Publié par marx sur 14 Octobre 2011, 13:17pm

Catégories : #international


On s’est toujours focalisé sur les premiers tomes de l’œuvre d’Hergé, mais on a trop souvent oublié le message politique de Tintin et les Picaros.
Dans un pays fictif, le San Théodoros, règne la dictateur fascisant le général Tapioca, son éternel rival Alcazar réfugié dans la jungle cherche à lui ravir le pouvoir. A la fin de l’aventure Tapiocapolis devient Alcazarpolis.     le général Alcazar occupe  un palais luxueux,   le peuple, lui, reste toujours plongé dans la misère Les uniformes des soldats changent  ainsi que les louanges au  chef de l’Etat,  Le changement de régime ne résout pas nécessairement  les inégalités sociales, ni la démocratisation d’un Etat.

a-copier.jpg

 

L’Europe de l’Est a connu une évolution contrastée, Liberté d’expression,  de circulation sont apparues mais certains pays ont vu leur démocratie évoluer vers in national populisme ou un national catholicisme qui n’ont parfois rien à envier à celui de Pilsudski ou de Horthy dans les années 30 ! la transition démocratique n’est jamais gagnée et c’est cela qui est inquiétant en Méditerranée orientale.
L’enthousiasme médiatique des Révolutions arabes est vite retombé, la crise économique et le barnum des Présidentielles monopolisent le temps d’antenne !.
Voulant tourner à la dictature, les peuples arabes peuvent se retrouver pris au  piège entre des oligarchies néolibérales maintenant une parodie démocratique et des islamistes obscurantistes tout aussi défenseur de l’ordre néolibéral. Les islamistes se servent de la pauvreté mais maintiennent une politique une politique néolibérale.  les Bourgeosies locale peuvent même s'appuyer sur eux pour maintenir leurs privilèges
Ce que je résume à coup de sabre, l’économiste franco-Egyptien, Samir Amin l’explique plus finement dans son article : « 2011 : le printemps arabe ? Réflexions égyptiennes, par Samir Amin (1) . analyse qu’abonde également Akram Belkaïd dans le Monde Diplomatique (2).

Un affrontement, entre progressistes et une bourgeoisie capitaliste prête à s’allier avec les islamistes, semble se dessiner en Tunisien et en Egypte. La misère et le manque de culture démocratique risque de profiter à l’obscurantisme.
 
           À quelques jours des élections du 23 octobre qui désigneront les représentants d'une assemblée constituante, les islamistes tunisiens ont montré leur vrai visage. Près de 300 salafistes ont tenté d’attaquer, dimanche dernier, le siège de la télévision privée Nessma à Tunis après la diffusion, du film franco-iranien Persepolis. !

Ce film est d’ailleurs le meilleur témoignage d’une oppression à une autre les militants laïques, socialistes, , communistes ont été exécutés ou exilés. 30 ans après les démocrates sont persécutés et les islamistes iraniens font régné la terreur tout en garantissant l’ordre néolibéral ! C’est un scénario que nous ne souhaitons pas sur le bassin méditerranéen.

 





1 http://socio13.wordpress.com/2011/05/26/2011-le-printemps-arabe-reflexions-egyptiennes-par-samir-amin/
2 http://www.monde-diplomatique.fr/2011/10/BELKAID/21108 : Akram Belkaïd Après les révolutions, les privatisations...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents