Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


Tunisie ; point de vue à vif !

Publié par marx sur 19 Janvier 2011, 22:50pm

Catégories : #international

 

Le chute du régime Ben Ali a surpris tout le monde, la révolte actuelle est la double conjonction d’un marasme contre la dictature et les effets de la crise mondiale qui touchent le Maghreb et entraînent l’exaspération des travailleur.


Le Président en fuite en Arabie, c’est un comble, quand on sait qu’il a fait de la lutte contre l’islamisme son cheval de bataille ! Il aurait au passage vidé les caisses !

L’attitude du gouvernement français a été lamentable car jusqu’au bout il aura soutenu la dictature ! MAM proposant même, une aide pour assister les policiers tunisiens !

le Gouvernement dément, mais cela a été dit !

Fracasser le gouvernement renversé  par l’indignation est un acte un peu facile, car pendant des années la classe politique française, les médias et les milieux d’affaires n’ont pas dénoncé le pourvoir néfaste de Ben Ali. Il n’y a que quelques jours que l’on veut bien se rendre compte que ce pays est une dictature.

La Tunisie est la plage de la bourgeoise française ! Mais il y a également le Maroc DSK, BHL et tout un pan de la bourgeoise française a racheté les anciens palais, spoliant ainsi les marocains de leur patrimoine. BHL(1) opportuniste s’est élevé contre Ben Ali, mais il se tait sur le Maroc ! c’est une indignation sélective et les inégalités sont identiques et l’autoritarisme également présent.

Pendant des années, Maroc et Tunisie ont été les espaces récréatifs des bourgeois français avec la complicité des gouvernements locaux et français, au détriment des peuples !

La France devrait donc faire profil bas !

La population se révolte ; mais ce n’est pas un révolution. Gare au retour de bâton préparé par les bourgeoisies étrangères avec les complicités locales.




(1) A lire http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/bhl-la-tunisie-et-le-maroc-ou-l-87345

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marx 20/01/2011 22:31



Petit rappel, à notre intervenant qui à envie de nous amalgamer à tout et n'importe quoi


lorqu'on parle de la Tunisie je ne vois pas ce que Huchon viens faire ici !


Précisions pour vous faire comprendre les choses ; SDG 65 est un blog personnels de militants qui s'expriment indépedement de leur appartenance ou non à un mouvement donc cet amalgame est
sancdaleux !


nous sommes socialistes, mais nous exprimons en tant que socialistes au sens philosophique et politique non dans une structure


Si vous lisez notre blog vous verrez que nous ne sommes pas dans une volonté clanique


quant à notre point de vue sur Hichon il vous a été donné



Pierre 20/01/2011 14:07



Curieux ce commentaire à propos de la Tunisie et de plus sur Huchon dont nous n'avons cessé de répéter que ce personnage est aussi socialiste que le Comte Albert de Mun. Enfin, certains se
complaisent a défoncer des portes ouvertes, pas besoin d'efforts pour ça. Il faut bien rechercher des corrompus à gauche, il y en a tellement à droite que cela ne fait plus la une .



françoispremier 20/01/2011 12:18



socialiste un jour, socialiste toujours ...


Ile-de-France : La note qui accable Jean-Paul Huchon


Publié : 20 janvier 2011



Menacé d’inéligibilité pour avoir monté une campagne de communication de sa Région dans les six mois précédant l’élection régionale de mars dernier, le président PS de la région
Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, verra son dossier étudié par les juges du Conseil d’Etat le 24 janvier.


Si les juges du Conseil d’État décident de ne pas transmettre le dossier rue Montpensier, ils auront la possibilité de suivre l’avis du rapporteur Edouard Geffray. Mais ils pourraient aussi
décider de ne pas appliquer la sanction d’inéligibilité, se contentant d’une «simple» sanction comptable, c’est-à-dire le remboursement de la campagne. Il faudra ajouter le
remboursement de la campagne de communication litigieuse qui a coûté plus de 800.000 euros à la Région


A quand des affaires identiques camarades dans le sud ouest ?


pensons au camarade Martin du gers, qui va nous réjouir aussi ....


c'est la chuuuuute fiiiiiiiinale ....


 




Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents