Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


Curieux sondage.

Publié par pierre sur 14 Mars 2011, 19:32pm

Catégories : #FRANCE

 

Encore une grossière et grotesque manipulation. Marine Le Pen arriverait en tête de tous les candidats à l’issue des élections présidentielles de 2012. Sondage effectué la veille de l’élection cantonale et tout au début de la campagne électorale. La ficelle est un peu grosse et puis un second résultat tombe, différent du précédent , seul DSK devient en position de battre le FN. Là on tombe dans le grotesque. Ces élection cantonales , pouvaient représenter un sondage grandeur nature sur les rapports de force actuels et bien non, ils sont trop pressés de faire leur démonstration.

En fait ils veulent faire la démonstration du « vote utile » . Utile pour qui et pourquoi ? Pour le système car il consisterait à ne voter que pour des candidats néo libéraux et plus particulièrement pour le représentant du FMI, donnant ainsi au bon peuple l’illusion qu’il vote à gauche. Nicolas Sarkozy étant totalement dévalué, discrédité, la solution de rechange , pour la bourgeoisie, c’est DSK. Il faut donc l’imposer comme incontournable et peser sur les prochaines primaires « socialistes », d’autant plus que ce n’est pas gagné d’avance. Cette opération a également pour but de le présenter comme l’ultime recours face à l’extrême droite. Un 2002 inversé qui préserve le système et la politique actuelle, menée avec l’assentiment du FMI, par Nicolas Sarkozy. L’alternance qui préserve de toute alternative politique.

Les « sondeurs » sont toutefois embarrassés par la dénonciation de certaines de leurs pratiques et reconnaissent en demi teinte la manipulation. Certes le FN est en progression, c’est un sentiment général mais un sentiment ne représente pas forcément la réalité, surtout à un an de l’échéance et la veille d’un scrutin qui de toute évidence est un sondage réel. Alors pourquoi tant de précipitation et occulter complètement les cantonales pour lesquelles aucun sondage n’a été fait. Certainement pour influencer dans le sens recherché et rendre évident le « vote utile » sous forme de pression et de chantage au fascisme. Il faut sauver la République et le sauveur suprême est déjà désigné au sein du trio si peu républicain que sont DSK, Sarkozy et Marine Le Pen. La droite de « gôche » contre la droite de droite afin de battre la droite extrême, c’est toujours la droite et toujours moins de République. N’est elle pas condamnée par les politiques du trio.

D’ailleurs on ne parle plus du sondage, l’essentiel a été fait afin de marquer les esprits. Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose ! Le sondage n’a qu’un but, influencer dans un premier temps mais l’opération va bien se poursuivre, au moins jusqu’aux primaires « socialistes » et selon le résultat la tactique s’adaptera à la nouvelle stratégie.

Ce qui n’est pas dit, c’est que le danger « fasciste » c’est pour la suite, celle de la désillusion. Sarkozy battu, DSK élu, c’est une probabilité et la même politique menée, au service des milieux financiers et de la grande bourgeoisie. Rien ne changera fondamentalement, ni pour les retraites, ni pour la sécu, ni pour la santé, l’éducation , les salaires, l’emploie, les services publics, le secteur bancaire, les profits, rien en dehors de quelques emplâtres sur des jambes de bois. Rien d’autre que les politiques imposées par ce même FMI, aux grecs, aux espagnols, aux portugais ou aux irlandais et pire encore aux ukrainiens et aux georgiens. Rien ne sera en opposition aux directives ultra libérales européennes . La désillusion sera le principal fournisseur de l’extrême droite.

Les médias ont à ce propos une lourde responsabilité en véhiculant ce qui est porteur de cette désillusion à venir. Ceux qui veulent ignorer l’histoire sont condamnés à en revivre ses drames. L’Allemagne et l’Italie des années 20 et de la grande crise, avec la démission de la social démocratie et les désillusions qui s’en suivirent. Après tout le fascisme est bien l’ultime recours de la bourgeoisie.

Peu importe comment et avec qui, le capitalisme veut poursuivre sa prédation, DSK ou Sarkozy, c’est le plus utile qui sert et après. Après c’est l’ultime recours, le tour du fascisme ou une de ses formes à la suite. La bourgeoisie déroule son fil en fonction de ses intérêts de classe et de sa survivance et pour cela , tout les moyens sont bons. La fin justifie les moyens et la petite bourgeoisie de gauche comme de droite , approuve sans savoir, bêtement, de manière aveugle, comme ceux que l’on mène à l’abattoir.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents