Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


Que signifie pour la presse et les médias d’être de gauche.

Publié par pierre sur 13 Avril 2012, 16:45pm

Catégories : #FRANCE

 

 

 

 

                           Une posture tout au plus. Tout est propriété privé et pour certains , il est de bon ton de se prétendre de gauche. Ce n’est qu’une simple question de parts de marché en donnant une illusion de démocratie ou de pluralisme. La réalité est toute différente, sauf bien sur pour quelques parutions associatives et les organes d’organisations, qui sont pour l’ensemble limitées face aux grands titres.

                          En dehors de « l’Humanité »  aucun  des « grands »ne remet en cause le système économique, aucun ne l’attaque dans ses fondements ni même de l’idéologie qui le sous tend . Le fond idéologique est identique , qu’ils se prétendent de droite comme de gauche. Le Nouvel Observateur en est l’illustration avec , en particulier , sa dernière parution. Il en rajoute avec le zèle connu des larbins en s’en prenant à Jean Luc Mélenchon à la façon de « La Vanguardia »  des années 60 . Point de salut en dehors du capitalisme , tout le reste, c’est « le Titanic » économique et social. Si remettre en cause le système, c’est choisir l’option Titanic, c’est bien qu’on le défend et que l’on est de droite. Le terme de gauche le plus approprié  pour qualifier la démarche du Nouvel Obs, c’est bien de réactionnaire. C’est vrai que la pensée de quelques petits bourgeois repus est perturbée par une actualité à laquelle ils ne sont habitués, incapables de penser mais prompts à servir leurs maîtres. C’est que les toutous, ça peut mordre , la preuve. On donne des gages comme on peut afin d’en recevoir d’autres en retour.

                           On ne peut se prétendre de gauche lorsqu’on oubli qu’on ne peut régler les problèmes avec les idées qui les ont générés. Affirmer cela c’est déranger les esprits étroits qui se disent de gauche avec des idées et des pratiques de droite, au nom de la modernité. De gauche oui mais pas trop, sans que cela soit dérangeant dans le train train quotidien. Si ceux qui privilégient l’intérêt collectif sur le particulier doivent siéger à gauche, les médias actuels doivent siéger à droite  et au nom du fond et de la forme. Il y a ceux de droite et ceux plus ou moins réactionnaire.

                          Tout est subordonné aux profits et l’idée même du profit roi domine toute autre considération, démocratie comprise. Cette démocratie assujettie à la domination de l’intérêt d’une classe sociale, c’est la démocratie bourgeoise. Les médias qui sont la représentation , l’émanation et la propriété de la classe dominante remplissent leur mission, de chien de garde du système en place. Le reste est illusion car il faut bien donner le change. Le Nouvel Obs  enrage depuis quelques temps face au mouvement crée par Jean Luc Mélenchon. Que ce dernier témoigne à quatre pour cent, c’est bien mais qu’il progresse au point de donner des idées de gauche au peuple et de les appliquer, s’en est trop. C’est au NO de dire ce qu’il faut faire, quand et comment oui mais voilà il n’est que misère de la pensée et adepte de la voix de son maître. Là le NO se met à mordre, la gauche et naturellement défend le système . Ils n’ont rien compris à la réalité, pas plus qu’à la politique, ni aux idées dont ils sont dépourvus. D’ailleurs les larbins ne comprennent jamais et avec leurs cerveaux de larbins ils ne comprendront jamais.

                          Certains expliquent que le NO défend Hollande. Nous pouvons dire qu’il lui rend un très mauvais service et que si le candidat du PS veut un mauvais report, qu’ils poursuivent ensemble et de la sorte. Nous savons bien que le médias en question a choisi Hollande et c’est justement parce que ce dernier ne changera rien qu’ils ont fait ce choix. Telle est l’offre politique « libérale » et on peut se prétendre de gauche à moindre frais. Tout est dans l’illusion et ensuite il y a toujours les désillusions, les néos ne l’ont toujours pas compris.

                         Le Nouvel Observateur fait du Noske et on sait comment cela se termine, sauf que sa peur n’éloigne pas le mouvement qu’il semble dénoncer et qu’au contraire le peuple semble apprécier.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents