Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


La jeunesse en grève.

Publié par jl ledan sur 24 Novembre 2010, 18:38pm

Catégories : #général



Depuis pas mal d’année, nous voyons un mouvement de contestation sur Tarbes qui regroupe tous les pôles de l’éducation présent sur le département des Hautes-Pyrénées. Que ce soit, l’IUT et les lycéens ensemble pendant le CPE, ou chacun de son côté, nous voyons clairement que les luttes de la jeunesse sont fortes, visibles et représentatives. En effet, qu’on soit de lycée général, technologique, professionnel, ou étudiant, c’est tous les jeunes Tarbais qui se sentent concerné par la casse de leur éducation et de leur avenir.

La propagation d’un mouvement de la jeunesse ne se fait pas sans organisation, ainsi, c’est grâce à une coordination départementale, ou tous le monde est représenté, que la contestation jeune sur Tarbes arrive à prendre une telle ampleur, comme il s’est vu en octobre 2010, avec plus de 4000 jeunes qui défilé dans les rues, en revendiquant le retrait de la réforme des retraites .
Malgré l’organisation et la massification du mouvement local comme nationalement, le gouvernement tente de discréditer les jeunes. Nous sommes traité de casseurs ou de « sécheurs de cours », et les autorités nationales, comme locales, s’en tiennent à cet état de fait.

Si la massification des cortèges jeunes est possible, c’est grâce au coup répétitif du gouvernement sur nous : les « délinquants », récupéré, d’après eux, par des partis ou des syndicats.
CPE, LRU, reformes des lycées, lois sécuritaires dans les lycées, avec les caméras surveillances et les portiques à métaux.. Le gouvernement parle beaucoup de la réalité des lycées, mais il n’en sais rien. Il ne peux comprendre le mal-être de la jeunesse.


Effectivement, dans chaque réformes frappants les lycées, les gouvernements successifs ont oublié de prendre la compte la parole la plus importante dans leur dossier : la parole des jeunes, les principaux concernés par leurs réformes, les principaux acteurs des pôles où l’éducation est dispensé. Et sur Tarbes, le problème est le même. Nous sommes oublié dans les discussions nous concernant, sûrement parce que nous sommes loin de Paris, dans les montagnes de Bigorre.

C’en est finit !

La forte mobilisation d’octobre 2010, aux côtés des salariés, a montré aux dirigeants que Tarbes, et sa jeunesse, à son mot à dire.

Nous ne voulons plus de réformes injustes, promulgué, grâce à des coups de forces politiques des dirigeant UMP du pays.
Nous voulons vivre dans un pays ou la liberté d’expression est respecté, et ou la jeunesse à son mot à dire dans les grandes questions d’actualité.

Nous sommes l’avenir de la France. Nous souhaitons avoir un avenir et un pays dans lequel nous pouvons participer vraiment à la démocratie. Un pays libre et démocratique.

Les luttes continues, partout en France et dans le monde.
Battons nous, tous ensemble pour nos droits !

La jeunesse fut présente, est présente, et sera présente à Tarbes comme partout en France dans les grands combats de défenses de nos acquis sociaux jusqu’à la victoire de tous le peuple rassemblé dans la rue !

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents