Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


La laïcité, c’est la paix.

Publié par pierre sur 8 Août 2010, 18:45pm

Catégories : #général


                              La laïcité ne vient pas de nulle part et son combat n’est pas neutre. Ce n’est pas non plus , comme on veut nous le faire croire, ni la neutralité, ni la liberté religieuse comme l’entendent chaque religion à sa manière. La laïcité a été imposée aux religions, souvent dans la douleur. Elle garantit la liberté de conscience et limite la pratique de chacun a la tolérance de l’autre et au choix de ses croyances. Il n’y a pas de religion d’Etat, chacun pouvant choisir la sienne. La liberté de conscience ne signifie pas que l’on peut faire ce que l’on veut et las pratiques sont encadrées.
                                 La laïcité n’est pas et n’a jamais été le choix des religions. Au delà des questions philosophiques et métaphysiques, de la question de l’existence de Dieu ou pas, est d’abord posée par la question politique de la domination du pouvoir temporel par l’intemporel, du civil par l’ecclésiastique. Les excès du cléricalisme entraînent la monté de l’anticléricalisme, il en est le produit. La remise en cause de l’ordre établi et de son ordre moral conduit à la lutte contre son vecteur idéologique qu’est la religion. Impérialisme et hégémonisme sont aussi des caractéristiques des religions. La loi de 1905 de séparation des églises et de l’Etat a bien été imposée à la religion et particulièrement à l’église catholique en France. A aucun moment elle n’y a consentie et il en est toujours de même , plus d’un siècle après . Républicains et radicaux de tradition anticléricale, socialistes (blanquistes), anticléricaux militants, jauressiens et marxistes, voteront la loi de séparation des églises et de l’Etat. Les députés Francs maçons et plus du tiers des députés de gauche appartiennent à la Libre Pensée. La LP et la Franc maçonnerie jouent un rôle de premier plan dans l’élaboration de la loi rapportée par Aristide Briand. Jaurès doit rassurer les « blanquistes » qui veulent aller plus loin, afin qu’ils se rallient au texte, qui selon Jaurès n’est qu’un début. Le dirigeant socialiste y reviendra à plusieurs reprises lors de Congrès et jusqu’à sa mort en exhortant les militants au combat laïque.  Les « marxistes » pour qui  ce n’est pas un combat fondamental, opposent leur conception matérialiste et ne cultivent pas l’anticléricalisme de leurs camarades. Dans ses rapports à la religion, les « blanquistes » auront certainement le plus marqué la SFIO et le mouvement ouvrier français, à tel point que le sigle de la SFIO lui consacre une de ses trois flèches. Anticapitalisme, antimilitarisme et anticléricalisme. Ces trois représentations en une seule, c’était la bataille idéologique. C’était, car le Parti qui prétend en être l’héritier n’est plus représentatif des trois flèches et du combat qu’elles représentent, c’est de toute évidence qu’il a rompu , politiquement et idéologiquement avec toute référence au socialisme. Il n’est donc plus héritier puisqu’il a renié l’héritage.
                                  La laïcité, c’est le combat du bon sens et de la raison contre les obscurantismes mais c’est surtout celui de la Paix ; et la Paix, c’est un combat. Israël, Palestine, Irlande, partout dans le monde, là où le capitalisme et l’impérialisme utilise le prétexte religieux, il n’est de bon sens que chez les laïques, les athées. Cléricalisme et religion offrent le spectacle de l’insoutenable, tueries et barbarie, au nom de Dieu le « miséricordieux », le bon, le tout puissant  mais qui ne fait rien. Chacun l’a avec soi et il n’en refuse aucun de ces sanguinaires et toutes religions confondues. Mais voilà , capitalisme et Impérialisme, ils n’en veulent pas de la paix. Ils mènent une guerre sans merci pour la domination de la planète et ne veulent surtout  pas de la laïcité, car les peuples pourraient comprendre. Quand les clowns haranguent les foules, le sang va couler.
                                Cela a encore cours sur des cartons d’invitation, «  …en présence des autorités civiles, religieuses et militaires…. », les trois flèches d’en face et dans des localités dirigées par l’actuelle gauche, les mêmes qui se réclament de Jaurès, L’art de trahir celui qui ne peut s’en défendre. Alors comme à l’habitude, c’est ceux qui défendent un principe, acquis et reconnu, qui sont accusés d’intolérance pour ne pas céder aux adversaires du même principe, au nom de valeurs dont on ne connaît ni les contours ni le contenu ou parfois que de trop dans l’histoire. Ouverte, positive, autant d’aveux qui tendent simplement à revenir sur le principe et à l’enterrer définitivement. La laïcité ce n’est pas la neutralité, c’est un camp. D’ailleurs , la neutralité n’a jamais empêché la guerre , ni les causes. La laïcité, c’est s’attaquer à des causes et à bien des prétextes. Elle est indissociable du socialisme pour s’attaquer à toutes les causes et une société sans classes, c’est aussi une société laïque. Dieu n’est pas avec nous, tant mieux et on s’en fout. Qu’ils nous foutent la paix.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents