Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

socialiste de gauche 65

socialiste de gauche 65

"socialiste de gauche", n'est pas un site officiel ! Il rassemble des militants, de simples citoyens de divers horizons qui adhérent aux principes du socialisme. les textes publiés, n'engagent que leurs auteurs et non le PS ou tout autre parti.


Le livre menacé par le néolibéralisme

Publié par marx sur 20 Novembre 2011, 16:25pm

Catégories : #général

 

Le monde du livre est  la victime, depuis trop d’années, des logiques néolibérales et de la Concentration capitaliste. La mainmise des maisons d’Editions, par quelques milliardaires en France, nuit gravement  à la diversité des idées. Toutefois, quelques Editeurs indépendants résistent et offrent au public des oeuvres remarquables qui deviennent des  succès médiatiques à l’image de Indignez-vous ! de  Stéphane Hessel (1) .
La diffusion du livre est également un soucis, en effet, les librairies indépendantes ferment les unes après les autres.   Seuls subsistent les grands mastodontes du type Leclerc, FNAC, CULTURA VIRGIN. Ces grandes chaînes    n’ont qu’e  seul souci de vendre : ils n’offrent généralement au public que les  œuvres du « top 50 » du livre. Les palmarès des meilleures ventes pullulent dans la presse, les  livres recommandés par les critiques de la presse spécialisée. Ces revues appartiennent généralement aux mêmes détenteurs des maisons d’Edition.Ce qui est le plus vendu n’est pas souvent le meilleur et on connaît de grands auteurs mis à l’écart  par le médias-business.
Ainsi ce sont trop souvent, les prix littéraires,les romanciers et essayistes, médiatiques mis en avant par le presse et la télévision que les grandes distributions mettent en rayon.     Ce qui sera montré sera  demandé et donc vendu. Les auteurs moins connus, mais souvent bien meilleurs, n’ont d’autres choix que la promotion des revues indépendantes (Monde Diplomatique…) et la mise en valeur par le travail dévoué  des petits libraires de quartier Qui connaît BHL, ou  Alain Minc :  tout le monde ! Pourtant, peu de monde connaît Jacques Généreux ; c’est pourtant  une autre pointure que Minc ou BHL.
Le monde du livre est menacé par les logiques de l’offre et de la demande, mais aussi par une censure médiatico-économique. La dématérialisation de l'écrit  loin d'être une alternative  peut être  une menace pour tout une économie.



(1) http://indigene-editions.blogspot.com/

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents